LES ACROSYNDROMES


DEFINITION

Ce sont des troubles de la vasomotricité cutanée au niveau des extrémités des membres présents chez 5 à 20% de la population surtout chez la femme et dans les régions froides.

La plupart sont plus impressionnants que graves mais peuvent être très gênants dans la vie courante, seuls certains nécessitent une enquête étiologique spécifique.

Ils peuvent être permanents ou paroxystiques (par poussées), dus à une vasodilatation ou une vasoconstriction.

Types :

Hyperhidrose

L’hyperhidrose

C’est une transpiration excessive notamment des mains et des pieds qui est facteur aggravant de tous les acrosyndromes et une gêne sociale parfois importante.

Le phénomène Raynaud

Le phénomène Raynaud

C’est un accès d’ischémie des doigts et parfois des orteils déclenché par le froid et complètement réversible en quelques minutes en 3 phases : pâleur, cyanose et enfin rougeur hyperhémique.

Son apparition après 40 ans, son importance et l’asymétrie justifient une enquête étiologique.

Pour cette pathologie qui touche un nombre important de personne des modalités de traitement totalement nouveaux et originaux sont actuellement à l’étude: à suivre…

L’érythermalgie

L’érythermalgie

C’est une crise de vasodilatation déclenchée par l’exposition à la chaleur surtout des jambes avec chaleur locale, rougeur très marquée et douleurs très intenses à type de brûlures. Il s’agit d’un acrosyndrome rare nécessitant une enquête étiologique.

L’hématome paroxystique

L’hématome paroxystique

Sur des doigts il se manifeste par une douleur en « piqûre de guêpe » suivie d’un gonflement puis d’une ecchymose profonde.

L’acrorhigose

L’acrorhigose

C’est une sensation permanente et symétrique de mains ou de pieds froids.

L’acrocyanose

L’acrocyanose

C’est l’association d’une acrorighose, avec une cyanose (aspect bleuté) des extrémités, et souvent une hyperhidrose palmo-plantaire.

Les livedos

Les livedos

Ce sont des marbrures bleutées des jambes en mailles de filet plus ou moins marquées, symétriques, indolores, influencées par le froid et l’orthostatisme.

Elles sont fréquentes, bénignes et souvent associées à l’acrocyanose.

Les formes irrégulières, évoluant par poussées et parfois douloureuses nécessitent un bilan étiologique.

Les engelures

Les engelures

Elles surviennent après exposition au froid humide et durent plusieurs semaines.

Hyperhidrose

TRAITEMENTS

Acupuncture sur main

ACUPUNCTURE

La médecine traditionnelles chinoise par acuponcture ou digiponcture trouve ici des applications très intéressantes dans 80% des cas environ en agissant sur la régulation des systèmes sympathique et parasympathique.

Très peu de séances peuvent suffire, elles sont aisément reproductibles.

TOXINE BOTULIQUE

La toxine botulique ou Botox est un traitement très efficace contre les hyperhydroses des aisselles en particulier, il est simple et sans danger mais doit être renouvelé régulièrement.

TEXTILES TECHNIQUES

Ces produits, gants, chaussettes… sont "chargés" dans la fibre qui les constituent de produits actifs qui sont délivrés progressivement au cours de la journée en fonction des pathologies considérées, qui augmentent l'efficacité de la protection classique contre l'humidité et le froid pour le syndrome de Raynaud par exemple.